Comment savoir que sa VMC est cassée ?

VMC

Très utile pour assainir l’air intérieur dans votre maison, la VMC est censée vous procurer du confort et de l’hygiène de vie. Mais, ses défauts de fonctionnement ou d’entretien pourront présenter des dangers pour vous et vos proches. Mauvaises odeurs, surconsommations énergétiques, allergies respiratoires, rhinite, problèmes articulatoires, forte chaleur, diffusion d’air pollué, risque d’incendie… telles sont les conséquences néfastes d’une ventilation mécanique contrôlée cassée ou fonctionnant mal. Comment savoir que sa VMC est cassée ? Ces conseils vous aideront à y voir plus clair.

VMC : mode de fonctionnement et avantages

L’installation d’une ventilation mécanique contrôlée est imposée par la loi dans le neuf. Ce système de ventilation offre plus d’avantages que la ventilation naturelle. En plus de son prix intéressant, il est moins énergivore et facile à entretenir. Ce type de ventilation peut également être régulé simplement, selon vos besoins. Son efficacité est optimale grâce à un moteur à 2 vitesses, à un ventilateur inversé qui assure l’aspiration d’air. La circulation d’air est garantie afin d’éviter l’installation de l’humidité. Vous découvrirez sur le marché des VMC simple et double flux. Sachez que leur bon fonctionnement peut être compromis en cas de mauvais entretien ou de panne d’une pièce.

Les problèmes fréquents d’une VMC

Si vous vous demandez comment savoir que sa VMC est cassée, voici quelques signes qui vous donnent des idées sur l’état de votre système de ventilation :

  • Votre VMC continue à fonctionner, mais émet un bruit assourdissant qui compromet le confort de vie dans votre maison.
  • La qualité d’air à l’intérieur n’est plus bonne, à cause d’une mauvaise odeur, de la propagation des poussières ou de l’installation de l’humidité. Il se peut dans ce cas que les bouches d’aération soient obstruées ou le moteur fonctionne mal. Il arrive également que les gaines soient déchirées ou remplies d’eau.
  • Si votre VMC cesse de fonctionner, il est fort probable que son moteur surchauffe, brûle ou endommagé.

Pour y remédier, il faut appeler un professionnel pour l’entretien de sa VMC. Sachez que vous devrez nettoyer votre VMC tous les 3 à 6 mois. Un spécialiste qualifié dans l’annuaire pourra venir à votre secours.

Pour en savoir plus :

Articles en relation