Les différents types de ventilation naturelle 

Les différents types de ventilation naturelle 

L’utilisation de mécanismes simples consiste à créer une ventilation naturelle des logements. Ce système permet d’aérer chaque pièce de la maison pour éviter l’humidité et les moisissures. Le fait d’ouvrir les fenêtres constitue déjà une bonne pratique, mais il faut souvent tenir compte de l’environnement alentour. De plus, dans certains cas l’installation de VMC devient indispensable, voir obligatoire.

Certains foyers se voient obligés de garder les volets fermés en raison du bruit ou de la pollution. Il faut alors trouver d’autres alternatives permettant de profiter d’un air frais et sain chez soi. Il existe ainsi trois types de ventilation naturelle au choix.

Recourir au moteur naturel

Avec le tirage thermique, l’air qui se trouve dans les conduits est plus léger et plus chaud par rapport à l’air extérieur en période de chauffage. Quant au vent, il est plutôt installé dans les bâtiments dans le but de compresser l’air qui se trouve sur les parois de l’immeuble. Des pressions différentes sont soumises aux entrées et débouchés d’air pour entretenir la fraîcheur du logement.

Ces deux systèmes demandent peu d’entretien et ne nécessitent pas d’électricité pour fonctionner. Il faut tout de même s’assurer qu’ils sont en bon état de marche, notamment en hiver. Sinon, il y aurait un risque de déperdition de la chaleur en raison d’une sur-ventilation.

Utiliser une ventilation hybride

La ventilation hybride utilise des conduits, des entrées d’air et des débouchés similaires aux moteurs naturels. La seule différence est que ce système est combiné avec une assistance mécanique ayant une basse pression et qui est pilotée à l’aide d’un dispositif de contrôle.

La ventilation mécanique contrôlée garantit un air frais à tout moment, même lorsque la température à l’extérieur est élevée. Le tirage naturel continue aussi à fonctionner dans le cas où le VMC tombe en panne. Il faut alors demander à l’électricien de le réparer et de l’entretenir régulièrement.

Installer une ventilation traversant

L’installation des types de ventilation naturelle et hybride se fait uniquement sur des conduits déjà existants et qui sont compatibles avec une ventilation à basse pression. Dans le cas contraire, il est intéressant de recourir à la ventilation traversante. Ce principe consiste à installer une entrée d’air sur façade la plus exposée au vent. Il peut s’agir autant d’un vasistas que de grilles réglables.

À ne pas oublier non plus que l’ouverture trop longue d’une fenêtre est interdite sur les logements neufs depuis 1969. Cela risque en effet d’avoir des répercussions sur la performance thermique de la construction.

Pour en savoir plus :

Articles en relation