Pourquoi est-il important de ventiler un bâtiment ?

Ventiler un bâtiment

Indispensable, voir obligatoire, pour garantir un air sain à l’intérieur, la ventilation d’un bâtiment, qui peut être naturelle ou mécanique, est importante à plusieurs égards.

La ventilation, pour amener de l’oxygène dans le bâtiment

Les êtres vivants (humains, animaux et végétaux) respirent ; en faisant cela, ils consomment de l’oxygène et rejettent en contrepartie du dioxyde de carbone. En l’absence de ventilation dans tout bâtiment, le taux d’oxygène va diminuer, ce qui peut se révéler à terme dangereux. Apporter de l’air neuf permet d’accroître le taux d’oxygène dans l’air.

La ventilation, pour diminuer l’humidité du bâtiment

Toutes les activités menées par l’homme, par exemple la cuisine, la toilette ou encore le lessive, créent de l’humidité à l’intérieur des pièces ; une partie de cette humidité est également produite par le corps, via la respiration et la sudation. Il est nécessaire d’évacuer cette humidité, afin d’empêcher l’apparition de salpêtre, à l’origine de la dégradation du bâtiment par exemple via des champignons et des moisissures, mais aussi de maladies pulmonaires.

La ventilation, pour évacuer les polluants hors du bâtiment

De nombreux polluants sont présents à l’intérieur des habitations et bureaux, qu’ils soient provoqués par l’activité humaine comme la cuisson d’aliments, les feux de cheminées ou par des produits comme les peintures, les vernis, les aérosols et même les tapis et papiers peints qui engendrent de l’acrylonitrile. Des études ont prouvé que l’air intérieur était plus pollué que l’air extérieur. Ces polluants présentent un risque plus ou moins important pour la santé, et il est donc nécessaire de les évacuer en ventilant les pièces. L’un des plus dangereux est notamment monoxyde de carbone, rejeté au moment d’une combustion incomplète, qui risque de provoquer des intoxications voire des décès dans les cas les plus graves.

Les deux types de ventilation d’un bâtiment

La ventilation d’un bâtiment peut se faire de manière naturelle ou mécanique. Dans le premier cas, il s’agit tout simplement d’ouvrir les fenêtre pour que l’air, en soufflant à l’intérieur de la construction, entraîne une circulation d’air de l’intérieur de celle-ci vers l’extérieur et inversement. Quant à la ventilation mécanique, elle peut être ponctuelle (VMP) ou contrôlée (VMC). Avec une VMC simple flux par exemple, l’air vicié est extrait par un ventilateur placé en toiture sur une gaine collective, tandis que des gaines de distribution relient celle collective aux bouches d’aérations situées dans les pièces, notamment d’eau.

Si vous souhaitez faire appel à un professionnel pour installer un système de ventilation chez vous, vous pourrez trouver les coordonnées d’un artisan dans l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation