Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée (DAAF)

détecteur de fumée

La loi ALUR a imposé l’installation obligatoire d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) dans tous les logements. Cette nouvelle règle s’inscrit dans le cadre plus général de la prévention des risques électriques et d’incendie. Découvrons cela plus en détail…

Le détecteur autonome avertisseur de fumée est un dispositif obligatoire

L’installation d’un détecteur autonome avertisseur de fumée est obligatoire depuis l’entrée en vigueur de la loi ALUR en 2014 : tous les logements existants devraient donc maintenant être dotés d’un tel détecteur ! Si ce n’est pas le cas, il est nécessaire d’en installer un d’urgence, non seulement pour être en conformité avec la loi mais aussi pour prévenir les risques d’incendie dans son logement.

La fourniture initiale du détecteur autonome avertisseur de fumée est à la charge du propriétaire du logement. Dans le cas d’un propriétaire bailleur, celui-ci pourra soit remettre le détecteur autonome avertisseur de fumée à son locataire, soit rembourser l’achat effectué directement par le locataire. L’installation peut être effectuée par un particulier (le locataire ou le propriétaire), compte tenu de la simplicité d’usage de ces dispositifs. Enfin l’entretien et le remplacement éventuel sont à la charge de l’occupant du logement (qu’il s’agisse d’un locataire, d’une personne logée à titre gracieux ou d’un propriétaire-occupant).

La prévention des risques électriques et d’incendie

Les évolutions législatives récentes en matière de sécurité des logements ont largement eu pour objet de prévenir les risques électriques et ceux d’incendie. Au-delà de ce nouveau dispositif obligatoire qu’est le DAAF, on peut citer la norme électrique NF C 15 100 s’appliquant aux nouveaux logements et rénovations complètes, qui augmente la sécurité des occupants par l’adoption de disjoncteurs différentiels particulièrement sensibles.

Le remplacement des appareils électriques obsolètes, susceptibles de provoquer des courts-circuits, est aussi une mesure de bon sens pour prévenir les risques électriques. Enfin le recours à un professionnel compétent permet de vérifier l’état de son installation électrique et éventuellement de l’adapter.

N’hésitez pas à consulter notre annuaire de professionnels qualifiés afin de choisir l’intervenant compétent qui vous épaulera dans la prévention des risques électriques ou d’incendie dans votre logement, et vous conseillera sur ce qui est obligatoire ou nécessaire dans ce cadre !

Pour en savoir plus :

Articles en relation