Tout savoir sur le plancher chauffant électrique

Tout savoir sur le plancher chauffant électrique

Actuellement reconnu comme le meilleur système de chauffage à fonctionnement électrique, le plancher chauffant électrique est la solution idéale pour chauffer votre logement.
A la différence du plancher chauffant à eau, il ne demande pas de gros travaux et peut s’installer dans toutes les habitations, aussi bien anciennes que neuves.
Voyons ses différentes caractéristiques et ses avantages et inconvénients…

Fonctionnement du plancher chauffant électrique

La chaleur de ce chauffage électrique au sol est transmise par un câble chauffant disposé sur toute la surface sous le sol. Le sol va donc accumuler la chaleur et la retransmettre par rayonnement à la pièce (aux parois, objets et occupants) de manière homogène.
Le câble chauffant est lui-même posé sur des plaques isolantes, chargées d’orienter le flux thermique vers le haut, afin de chauffer le logement et de ne pas gaspiller l’énergie à chauffer le sous-sol de l’habitation.
L’installation est assez simple car le câble est intégré dans un calepinage pré-dessiné sur les plaques d’isolation. Il est ensuite recouvert d’un revêtement sec ou d’une chape en béton, qui va accumuler la chaleur et la diffuser ensuite par inertie.
Il faut savoir que cette installation est totalement invisible car seuls le lien au panneau électrique et le thermostat sont à portée de vue.

Les revêtements de sol à privilégier et à éviter avec ce type de chauffage au sol

Le plancher électrique chauffant dispose d’une chape moins épaisse que le plancher à eau et demande à lui éviter absolument tout blocage thermique (qui empêcherait la bonne circulation de la chaleur et qui pourrait provoquer des surcharges et endommager l’installation).
La moquette est ainsi totalement déconseillée car elle restitue très mal la chaleur du plancher. De même que les revêtements en plastique ou en bois qui n’offrent aucune inertie et ne permettent pas de profiter pleinement du chauffage au sol.
L’idéal est d’opter pour un revêtement d’origine minérale, comme l’ardoise ou les pavés de terre cuite.
Il faut veiller également à ne pas poser de matelas au sol et de conserver au moins 3 cm entre le sol et le mobilier. C’est la raison pour laquelle, dans les constructions neuves, le plancher électrique chauffant ne se trouve jamais à l’endroit des meubles de cuisine.

Les 2 types de planchers chauffants électriques

Il existe 2 procédés de chauffage électrique au sol :

  • le plancher rayonnant électrique : Simple à réguler et économique à installer, il s’utilise généralement en rénovation car il émet rapidement de la chaleur et offre un grand confort d’utilisation. Le recouvrement du câble est inférieur à 5 cm d’épaisseur pour minimiser l’inertie qui ralentit le réchauffement de la pièce. Mais l’habitation doit être bien isolée, pour optimiser cette installation et maîtriser la dépense énergétique.
  • le plancher mixte ou à accumulation : Il associe le sol chauffant avec d’autres émetteurs d’appoint (plinthe ou plafond chauffant, radiateur, poêle à bois). Le principe se base sur l’utilisation de l’inertie très importante d’une chape en béton plus épaisse. Ce chauffage stocke ainsi les calories la nuit (quand l’électricité est moins chère en heures creuses) et les restitue le jour. Si la température extérieure est trop basse pour la capacité du plancher, les éléments d’appoint fourniront le complément. Il apparaît clairement que la régulation thermique est dans ce cas plus difficile à maîtriser ; c’est pourquoi le plancher mixte est recommandé essentiellement dans les régions au climat rigoureux.

Les avantages et inconvénients de ce système électrique

Le plancher électrique chauffant possède plusieurs avantages. Il est en effet :

  • très confortable car ce système diffuse une chaleur agréable, saine et homogène et offre un sol tempéré en toute saison ;
  • invisible car il est intégré à l’habitation et laisse donc une grande liberté d’agencement et de décoration ;
  • silencieux car il n’émet aucune nuisance sonore, étant caché sous une chape de béton ;
  • rentable car c’est la solution de chauffage la plus rentable à l’usage, recommandée dans une construction neuve ou une grande rénovation.

Mais il présente aussi des inconvénients. Il reste assez cher (comptez entre 70 et 100 euros le m²) et dans le cadre d’une rénovation, il faudra rehausser le plancher de quelques centimètres (et donc ajuster les portes pour ne pas que leur ouverture soit bloquée). Il faut savoir aussi que l’entretien du plancher électrique chauffant est difficile (il nécessite un nettoyage tous les 3 ans) et si le système tombe en panne, le revêtement devra être cassé et changé.

Par ailleurs l’installation d’un plancher chauffant électrique doit être assurée par un électricien professionnel qui devra déterminer au préalable le dimensionnement du système, selon les normes en vigueur et une étude détaillée de votre habitation.

Pour en savoir plus :

Articles en relation