Qu’est ce que le classement énergétique ?

classement énergétique

Exercer une maîtrise sur sa consommation énergétique s’avère indispensable de nos jours, puisque son usage est répandu, bien au-delà des appareils électroménagers, et que les grilles tarifaires de l’électricité ne cessent de s’accroître. Une étiquette énergétique a été créée dans le but d’aider les consommateurs à choisir les appareils électriques. Voici des détails à cet effet.

En quoi cela consiste-t-il ?

L’étiquette énergétique a été conçue pour classer l’énergie d’un appareil. Elle fournit des renseignements utiles au consommateur, ce qui facilite le choix avant l’achat.

Initiée en 1992 par la Commission européenne, la classification et présentation des renseignements contenus dans l’étiquette énergie ont subi des transformations au fil des années. Ce type de classement s’est enrichi de diverses variantes pour chaque gamme d’appareils.

Le label énergétique est désormais appliqué à l’ensemble des appareils de froid, lave-vaisselles, stockage du vin, lave-linges et sèche-linges, aspirateurs, téléviseurs, fours, chaudières, ampoules, lampes, pompes à chaleur, et plus encore.

D’importants changements sont survenus en 2011, avec une nouvelle classification allant de la couleur verte à la couleur rouge. Les classes A+++ correspondent à la couleur verte, soit le type d’appareils le plus efficace en termes d’énergie, alors que la couleur rouge est attribuée aux appareils les moins performants énergétiquement.

Calculer sa consommation électrique en kWh/an

L’étiquette énergétique fournit un indicateur très important pour les consommateurs, en leur permettant d’anticiper quelle sera leur consommation électrique en kWh/an. En effet, il est possible d’obtenir un ordre d’idée de ce que pourrait être la consommation énergétique pour un appareil au cours d’une année.

La conversion n’est pas compliquée à opérer. Pour convertir la donnée de kWh en euros, il suffit de multiplier le chiffre indiqué sur l’étiquette par 0,16 € (le coût d’un kWh). Par exemple, un réfrigérateur affichant une consommation de 280 kWh pour une année devrait coûter environ 44,80 €. Il convient de noter attentivement le prix du kWh mentionné sur sa facture d’électricité pour obtenir une plus grande précision.

Les catégories de données varient d’un type d’appareil à l’autre

Ce ne sont pas les mêmes catégories de données qui se retrouvent sur l’ensemble des étiquettes énergétiques. Par exemple, pour les appareils de froid, vous retrouverez des informations clés, qui ne seront pas les mêmes pour les téléviseurs, et autres types d’appareils.

Les appareils de froid étant réputés pour s’avérer les plus gourmands en électricité (puisqu’ils fonctionnent non-stop à l’année), l’étiquette énergétique constitue par conséquent ou outil très important auquel se fier pour fixer son choix d’appareil.

D’autre changements sont survenus en 2013 en ce qui a trait au label énergétique. Il n’y a plus de production d’appareils en deçà de la classe A+. Par conséquent, les consommateurs doivent sélectionner un modèle se situant entre A+, A++ et A+++. Même si un appareil obtient une mention A+, cela pourrait porter à confusion chez plusieurs consommateurs, en apercevant un « A ». Une note A+ signifie en fait qu’il s’agit d’un appareil parmi les plus énergivores disponibles sur le marché…

Voilà pourquoi il importe de prendre le temps de s’informer à propos des spécificités de l’étiquette énergétique de chacun des types d’appareils, avant de se lancer dans des recherches d’achat d’appareil.

Pour obtenir des conseils concernant la consommation d’électricité des appareils et apprendre à composer avec le classement énergétique, consultez l’annuaire de notre site pour repérer des spécialistes.

Pour en savoir plus :

Articles en relation