Tout savoir sur la VMC gaz

VMC gaz

Une bonne ventilation est indispensable pour le renouvellement de l’air dans chaque pièce de la maison. Le système de la VMC gaz assure ainsi la ventilation dans toute la maison. Le principe étant simple, c’est de créer une circulation de l’air par la ventilation mécanique. Grâce à ce mécanisme, chaque résident pourra bénéficier d’un air sain. L’air sain étant nécessaire pour le confort et l’hygiène, la pérennité du bâti, ainsi que pour la sécurité face aux différents appareils de combustion utilisés à l’intérieur de la maison. Focus sur la VMC gaz !

La VMC gaz, quel principe ?

Une déclinaison du système VMC simple flux, la VMC gaz fonctionne grâce à un système d’aération comme avec la VMC simple flux, avec un seul conduit pour l’évacuation de l’air vicié de toute la maison, mais aussi de l’air pollué provenant des combustions des chaudières et chauffe-eau à gaz. Cependant, avec l’installation d’un tel système, des normes de sécurité spécifiques sont à respecter pour éviter les accidents. D’ailleurs, lorsque la chaudière est en fonction, des bouches d’extraction doivent être mises en place pour contrôler le surcroît de débit d’air à extraire.

Un système de ventilation des plus sécurisants

La VMC gaz est l’un des systèmes de ventilation la plus sécurisante parmi les différents types de VMC. Elle ne nécessite pas de trop grande installation et fonctionne à l’aide d’un chauffe-eau ou d’une chaudière simplement. Elle maintient un air sain, que ce soit dans toute la maison ou dans un bâtiment entier, en évacuant en toute simplicité l’air vicié et pollué par les combustions vers l’extérieur. Généralement, l’installation se compose d’un extracteur raccordé à un réseau de gaines qui va déboucher dans chaque pièce humide du logement en question. La chaudière ou le chauffe-eau sera raccordé à l’une de ses gaines grâce à une bouche spéciale.

Les dispositifs de sécurité indispensables

Avec une VMC gaz, le seul risque à courir est le refoulement d’air chargé de monoxyde de carbone. Ce que vous pourrez toutefois éviter facilement en optant pour des entretiens réguliers de l’installation. D’ailleurs, toutes les VMC gaz sont munis d’interrupteurs thermiques qui se déclenchent lors d’un refoulement de gaz. Dans tous les cas, la loi impose pour les VMC gaz dans les logements collectifs la présence d’un détecteur de défaut d’extraction, d’un système de transmission d’ordre, d’un système permettant la mise en arrêt de toutes les chaudières , ainsi que du dispositif qui signalera cet arrêt en cas de dysfonctionnement ou de défaillance.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser