Qu’est ce que la VMR (ventilation mécanique répartie) ?

icone ventilation

La ventilation des logements est une obligation légale pour garantir confort, hygiène et santé aux occupants. Pour assurer cette ventilation, il existe différents types de VMC (ventilation mécanique contrôlée) : la VMC gaz, la simple flux, la double flux, l’hygroréglable, la thermodynamique, la ventilation positive par insufflation ou la VMR (ventilation mécanique répartie). Leur principe est de créer une circulation de l’air dans le logement par le biais d’une ventilation mécanique. Intéressons-nous de plus près à la VMR…

Principe de fonctionnement

De manière semblable à la VMC, la ventilation mécanique répartie balaye l’air en partant des pièces de vie pour arriver aux pièces de services, d’où il est alors rejeté.
Mais contrairement à la VMC qui comporte un réseau de tuyaux reliant des aérations, la VMR se compose d’aérateurs individuels placés dans les pièces de service.
Des entrées d’air sont ainsi placées dans les pièces principales (en haut des fenêtres) pour faire entrer l’air propre extérieur (principe de la ventilation naturelle). Et des aérateurs indépendants sont placés dans les pièces humides pour aspirer l’air vicié et le renvoyer vers l’extérieur.
Le renouvellement de l’air est donc régulier, mais évidemment les besoins varient selon les pièces. L’air d’une cuisine sera renouvelé entre 6 à 10 fois par heure et celui d’une salle de bains entre 10 à 15 fois par heure.

Avantages et Inconvénients

La ventilation mécanique répartie a plusieurs avantages :

  • elle est très facile à installer (car elle n’a pas besoin de gaines) et convient très bien à un projet de rénovation énergétique.
  • elle est économique (un extracteur consommant uniquement 5 à 9 W et même moins pour les modèles les plus performants).
  • elle est silencieuse (un extracteur émettant moins de 30 décibels et le bruit ne pouvant pas se transmettre d’une pièce à l’autre en l’absence de gaine).
  • elle est conforme à la réglementation (sauf dans les logements neufs).
  • elle est hygiénique (ne risquant pas de s’encrasser du fait de l’absence de gaine).
  • son entretien est simple (elle nécessite juste un nettoyage régulier de la poussière des filtres pour augmenter ses performances).
  • elle propose 2 types d’aérateurs : des intermittents et des permanents (ces derniers offrant de meilleurs résultats) adaptés à chaque pièce (en fonction du taux d’humidité).

Mais la ventilation mécanique répartie a aussi des inconvénients :

  • son prix car chaque appareil coûte environ 600 euros et il faut en prévoir un dans chaque pièce humide.
  • et il n’est pas possible de l’installer dans un logement neuf car elle n’est pas conforme à la réglementation thermique RT 2012.

Si vous désirez plus d’informations sur la VMC ou la VMR, vous pouvez contacter un professionnel du milieu qui sera plus à même de vous renseigner et pourra vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Pour en savoir plus :

Articles en relation