Tout savoir sur le télérupteur

Tout savoir sur le télérupteur

Au moment de construire sa maison ou de la rénover, il est possible d’installer un télérupteur. Cette installation électrique sophistiquée se révèle indispensable pour commander plusieurs appareils d’éclairages.
Voyons exactement ce qu’est cet interrupteur, comment il fonctionne, les différents types et ses avantages…

A quoi sert un télérupteur ?

Il s’agit en fait d’un appareil électromécanique qui permet de piloter un point d’éclairage via plusieurs interrupteurs. Composé de 2 parties distinctives fonctionnant par impulsions électriques, il commande ainsi l’alimentation du circuit d’éclairage en étant associé à plusieurs boutons poussoirs. Egalement employé pour alimenter des circuits électriques, il s’utilise surtout pour les lampes intérieures.
Grâce à lui, une lampe va pouvoir être allumée au moyen de différents interrupteurs. Il va servir par exemple aux haut et bas d’un escalier, dans des pièces à plusieurs entrées ou dans de longs couloirs.
Il a pour objectif de faciliter la commande de l’éclairage et d’empêcher de devoir parcourir de longues distances pour trouver un interrupteur.

Les différents types de télérupteurs et leur fonctionnement

Il existe plusieurs modèles de ce dispositif électromécanique, s’adaptant aux différentes installations électriques :

  • le modulaire qui convient au tableau électrique et commande 1 ou plusieurs boutons poussoirs.
  • l’encastrable qui convient à une boîte de dérivation pour les pièces éloignées du tableau électrique.

Certains modèles disposent même d’un système de minuterie dans le but d’économiser de l’énergie et de l’argent sur la facture d’électricité (si on oublie d’éteindre l’éclairage par exemple).
Il est possible aussi d’installer un dispositif unipolaire (coupant la phase uniquement une fois les appareils d’éclairage éteints) ou un bipolaire (plus sécurisant en coupant le neutre et la phase, ce qui isole les appareils de l’installation électrique).

Concernant le fonctionnement, contrairement à l’interrupteur va-et-vient, le contact n’est pas maintenu. Quand vous appuyez sur l’un des interrupteurs de l’installation, le contact dure quelques instants puis revient à sa position initiale.
Vous pouvez ainsi utiliser au moins 3 points de commande pour un même éclairage. Mais généralement, on ne dépasse pas 10 boutons poussoirs tout de même pour ne pas dégrader trop rapidement le dispositif électromécanique.

Les avantages de cet interrupteur particulier

  • Contrairement à d’autres dispositifs, le télérupteur ne consomme pas d’électricité et s’avère économique, en argent et en temps d’installation.
  • De plus, il offre un immense confort d’usage avec un nombre élevé de points de commande d’éclairage.
  • Il permet aussi de commander simplement un éclairage en empêchant de se retrouver dans le noir dans une grande pièce ayant plusieurs entrées.
  • Il offre la possibilité de personnaliser son installation électrique et convient à tout type d’utilisation (cage d’escalier, couloir, grandes pièces…).
  • Et c’est une excellente alternative à l’interrupteur va-et-vient qui se limite à une certaine distance et n’intervient qu’en coupant la phase.

Sachez que pour installer un tel dispositif électromécanique, il convient de faire appel à un électricien professionnel qui saura vous conseiller au mieux sur le modèle à adopter, en fonction du schéma du circuit électrique de votre habitation.

Pour en savoir plus :

Articles en relation